Une personne de la Voie...Cultiver le Champ Vide Hongzhi

Contempler votre propre forme authentique, c'est contempler le Bouddha. Si vous pouvez faire l'expérience de vous-même, sans distraction, dépassez la partialité et allez au-delà des concepts. Tous les Bouddhas et tous les esprits atteignent l'essentiel – sans dualité.

Les moines à la robe rapiécée se promènent silencieusement et demeurent dans l'esprit vide, le pénétrant merveilleusement, juste comme le vide suprême se répand dans ce kalpa poussiéreux – dignes – sans s'appuyer sur les autres, radieux au-delà du doute, se maintenant toujours en ce lieu – l'énergie alors revient sur elle-même et transforme toute séparation –

Traversant le monde, répondant à tout ce qui se présente, l'illumination se réalise sans effort, et elle fonctionne sans laisser de traces. Depuis le début, les nuages flottant ici et là libèrent la pluie, se jouant des obstacles. L'enseignement direct est pur et solide – il est inébranlable. Exprimez-le dès maintenant, sans laisser les conditions du passé vous en détourner.

Les fleurs, feuilles, racines et poussières du Bouddha

La Voie n'est pas ce que les patriarches ont transmis. Avant la venue des patriarches, elle emplissait déjà tout l'univers. Le vide est fondamentalement sans caractéristiques. Le spirituel ne peut être limité. - D'elle-même, l'illumination naît des causes et des conditions. Vivre constamment loin de l'apparence des choses – voilà la vie du patriarche – En être le témoin et s'unir à elle, vous ne pouvez pas vous tromper.

Tous les Bouddhas arrivent là et y reconnaissent le point ultime. Ils suivent les transformations de la forme, et dispersent leurs corps, devenant fleurs, feuilles, racines et poussières. La sagesse pénètre les trois temps, et les 10 000 changements ne nous dérangent plus, aucun grain de poussière ne restant en dehors de nous. Cette merveille se situe bien au-delà des milliers de textes classiques. Alors, à quoi pourriez-vous vous raccrocher dans ce monde qui n'est qu'un jeu d'ombres ?

La merveille vérifiée et accomplie

Le royaume du Dharma s'étend dans les dix directions à partir d'un seul esprit. Quand cet esprit est tranquille, toutes les apparences sont complètement épuisées. Laquelle est là-bas ? Laquelle est moi-même ? Dès que vous ne différenciez plus un seul grain de poussière, plus un seul souvenir. Comprenez que même avant l'utérus, et même après ce sac de peau, chaque moment est d'une brillance exceptionnelle, plein et rond sans directions, sans angles, et écartez les petites choses sans importance.

Lorsque rien vraiment ne peut plus obscurcir cette brillance, vous avez réellement atteint la vraie connaissance de vous-même – seulement alors vous savez que le « soi » s'appelle réalisation originelle, qu'il n'y a même pas un cheveu reçu sans le mériter Magnifique, gardant subtilement son caractère unique, l'entendre vrai se réalise sans aucun son.

C'est pourquoi il est dit que percevoir sans yeux et sans oreilles est la vérification et l'accomplissement de la merveille. Des fleuves de lumière se déversent et des milliers d'images apparaissent. Chaque être vivant est en fait « cela », uni au royaume où se meuvent les moines à la robe rapiécée.

Ne l'empruntez pas chez quelqu'un d'autre, mais expérimentez-le clairement et intimement dans votre propre maison.